Abaissement de la limitation de vitesse à 80km/h

Par

Pierre Chasseray, délégué général de l'association "40 millions d'automobilistes"

Estime qu’avec l’abaissement de la limitation de vitesse à 80km/h sur les routes secondaires, « non seulement on ne sauve personne mais, en plus, on prend de l’argent ».


INTERVIEW
C’est le premier effet de l’entrée en vigueur il y a un mois de la limitation de vitesse à 80km/h au lieu de 90 km/h sur les routes secondaires. Comme le révélait Europe 1 mardi matin, au mois de juillet, le nombre d’automobilistes flashés en juillet a été multiplié par 2,1 par rapport à 2017.

« On va verbaliser des gens qui ne sont pas dangereux. » « Je ne savais pas qu’Edouard Philippe, Premier ministre, en prenant cette mesure, avait décidé de participer à ‘Qui veut gagner des millions ?’. En tout cas, c’est réglé, cette fois-ci, ça a fonctionné », a réagi Pierre Chasseray, délégué général de l’association « 40 millions d’automobilistes », mardi dans Europe Midi sur Europe 1. Cette augmentation du nombre de flashs est la preuve, selon lui, « que l’on va verbaliser des gens qui objectivement ne sont pas dangereux ».

« Une mesure totalement stupide. » Il ne s’agit là que du « premier ‘effet Kiss Cool’ d’une mesure totalement stupide », s’indigne-t-il : « Le deuxième ‘effet Kiss Cool’, ce sera l’absence de résultats en termes de sécurité routière. (…) Pour l’instant, non seulement on ne sauve personne, mais en plus on prend de l’argent. »

« On arnaque les Français. » Avec une telle mesure, « on arnaque les Français », dénonce-t-il. « Lorsque vous conduisez une expérimentation, il faut avoir un échantillon à côté pour pouvoir comparer. Si vous ne pouvez le comparer à rien, comment pouvez-vous estimer l’effet d’une mesure ? », s’interroge Pierre Chasseray, pour qui « il aurait fallu par exemple, prendre un département, une région complète ».

Le délégué général de cette association qui défend les intérêts des automobilistes a sa petite idée sur les raisons qui ont poussé le gouvernement à adopter cette mesure : « Il manque 12 milliards pour la taxe d’habitation (que le gouvernement a décidé de supprimer, ndlr), il faut chercher 12 milliards quelque part. Eh bien on a déjà trouvé un bon moyen, c’est de taper sur des Français qui, en plus, n’étaient pas dangereux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    ===== VOS LITIGES DU QUOTIDIEN =====
    Easy Litiges

    Quel que soit la nature et l’ampleur de vos litiges du quotidien, EASY LITIGES vous offre une solution pour faire valoir vos droits.

    Face à vos litiges, offrez-vous un service de prestige : EASY LITIGES.

    Cart